La galerie

Plus que jamais, le paysage culturel s’affirme protéiforme :

Tout d’abord par l’extrême diversité des pratiques, des esthétiques.  L’artiste extériorise sa sensibilité avec les outils qu’il s’approprie, une guitare, un pinceau, un burin, des mots.
Se greffe ensuite la territorialité, la dualité ville/campagne, à comprendre davantage en terme de complémentarité que d’opposition, mais qui induit toutefois une accessibilité, une proximité assez inégalitaires suivant son lieu de résidence et celui où se déroulent les manifestations culturelles.

Enfin, se dessinent les profils de chacun des acteurs, élus, artistes, public, associations, les forces de propositions, d’initiatives des uns, les demandes, les attentes des autres. Toutes ces velléités (ou pas) multiples conditionnent l’émergence puis le développement  des dispositions culturelles que chacun souhaite pérennes.

Les expositions se succèdent tout le long de l’année..

Pleinement engagé dans la valorisation de l’artisanat local, le collectif Simone & les Mauhargats s’inscrit également dans cette logique d’ouverture aux évènements culturels, en organisant de façon régulière des expositions dans sa galerie, accessibles à tous (tes). Au premier niveau du bâtiment, des univers artistiques et hétéroclites se succèdent tout le long de l’année : artistes plasticiens, photographes, sculpteurs, illustrateurs partagent leur univers, leurs émotions.

Et que chacun, artiste ou visiteur, expert ou novice, s’approprie ce moment, pose son regard, curieux, ému, formule ses interrogations, ressente cette vitalité.

De l’ART, quoi d’autre ?